Educateur Spécialisé

Educateur Spécialisé

L'éducateur spécialisé aide les personnes inadaptées (enfants, adolescents, adultes) à devenir autonomes pour mieux s'insérer dans la société. Écoute et disponibilité sont les principales qualités requises pour exercer ce métier.

 

 

Restaurer l'autonomie
Qu'il travaille auprès de jeunes souffrant de problèmes (familiaux, scolaires, de comportement), ou d'adultes en difficulté (sociale, physique), de personnes handicapées mentales... l'objectif de l'éducateur reste le même : préserver et restaurer leur autonomie en les valorisant par le biais d'activités socio-éducatives (sorties, ateliers, soutien scolaire, aide à l'insertion...).
Accompagner, organiser, aider
En internat, il accompagne un groupe de jeunes, hors du temps scolaire, pour les repas, la veillée et au moment du coucher. En externat, il s'occupe d'adolescents toute la journée, en collaboration avec les enseignants. En foyer d'accueil et d'hébergement, il organise la vie quotidienne des jeunes travailleurs ou des mères célibataires, et les aide à surmonter leurs difficultés.
Favoriser l'insertion sociale
Dans le cadre de l'aide éducative en milieu ouvert (AEMO), l'éducateur est mandaté par une autorité administrative (aide sociale à l'enfance) ou judiciaire pour travailler auprès d'un mineur en difficulté. Il peut aussi intervenir dans les quartiers difficiles pour favoriser l'insertion sociale des jeunes.

Compétences requises
Bon équilibre personnel
Confronté à des situations souvent dramatiques et toujours complexes, l'éducateur spécialisé doit être doté d'un solide équilibre psychologique, du sens des réalités. Il doit aussi se montrer persévérant et savoir être à l'écoute des autres, tout en restant souple et ferme dans ses décisions.
Aider l'autre à se construire
Être éducateur spécialisé nécessite un réel intérêt pour les problèmes sociaux et humains. Il faut aussi être capable de construire des projets de vie avec les personnes en difficulté pour développer leurs capacités de socialisation, d'autonomie et d'intégration sociale et professionnelle

Lieux d’exercice et statuts
Des lieux d'exercice multiples
L'éducateur spécialisé exerce son activité dans des établissements spécialisés publics ou privés. Par exemple, dans un club de prévention, au sein de l'action éducative en milieu ouvert (AEMO), dans un service d'aide sociale à l'enfance, un centre social, un foyer de jeunes travailleurs, un centre d'aide par le travail (CAT), un institut médico-pédagogique, un centre d'hébergement et de réinsertion sociale... Il intervient également dans les hôpitaux et, de plus en plus, dans le cadre de projets de développement local.
En équipe et horaires variables
Dans tous les cas, il collabore avec d'autres professionnels qui participent à l'action éducative et sociale : psychologues, enseignants, magistrats, rééducateurs, assistants de service social... Cette équipe pluridisciplinaire élabore et met en place les projets éducatifs, en assure le suivi et en évalue l'impact.
Les horaires de l'éducateur varient selon le lieu où il exerce. En internat, ils sont généralement réguliers, avec des permanences la nuit et certains week-ends. En milieu ouvert, ils sont irréguliers et varient selon l'employeur.

Accès au métier
Pour exercer ce métier, il faut obtenir le diplôme d'État d'éducateur spécialisé (DEES). Bien que se préparant en 3 ans après le bac (ou en 1 an après le DUT), le DE est reconnu seulement au niveau bac + 2.

Diplôme d'État d'éducateur spécialisé (DEES) : accessible aux bacheliers + concours. Formation dans l'une des 70 écoles spécialisées dépendant du ministère du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité. Accès possible pour les titulaires du DUT carrières sociales, option éducation spécialisée + examen de niveau. Niveau bac + 3.